Décès de Su Beng, précurseur indépendantiste taïwanais à l’âge de 103 ans

25

  en 1918 à Taipei, Su Beng était un dissident et activiste taïwanais. Après être diplômé en sciences politiques à l’université Waseda au Japon, Su Beng s’est rendu en Chine pour rejoindre la guerre contre le Japon au côté des communistes chinois. A son retour à Taïwan, il a fondé Taiwan Independence Armed Corps en 1950 dans le but d’assassiner le généralissime Tchang Kaï-chek. La tentative ayant échoué, Su Beng a pris la fuite au Japon qui lui a accordé l’asile politique. Su Beng s’est servi de son restaurant de nouilles à Tokyo comme siège de son mouvement de l’indépendance de Taïwan. Il a vécu dans le pays du soleil levant jusqu’en 1993, soit six ans après la levée de la loi martiale. 

Su Beng a publié Modern History of Taiwanese in 400 Years d’abord en japonais en 1962, ensuite en mandarin et en anglais. Cet ouvrage qui propose une analyse sur la structure économique de base et explique la construction de différentes classes sociales constitue une source importante de l’histoire taïwanaise. 

Su Beng assurait un rôle de conseiller présidentiel depuis 2016 jusqu’à son décès.