Le ministère de l’éducation assouplit la procédure de suspension des facultés

8
Source : CNA

Le ministère de l’Education a déclaré hier avoir approuvé l’établissement et les ajustements des facultés et départements d’éducation dans les universités pour 2020. Ceci inclut la création de 97 facultés, la modification de 48 autres et la suspension de 105, notamment pour répondre aux tendances démographiques et aux évolutions de la société.

Kuo Chia-yin (郭佳音), une responsable du ministère de l’Education, a déclaré que les universités demandant la suspension ou l’abolition de facultés couvrent de nombreux domaines d’éducation. Elle a rappelé que la suspension était une mesure transitoire avant l’abolition. Les universités ne peuvent par exemple pas abolir une de leurs facultés tant qu’il y a des étudiants. Certaines facultés peuvent demander à nouveau un recrutement après plusieurs années de suspension, évitant ainsi leur suppression. Certains réajustements de facultés peuvent aussi conduire à certaines suppressions.

Kuo Chia-yin a aussi annoncé que le ministère a ajouté une mesure permettant aux facultés de demander une suspension plus rapide. Actuellement, si les facultés constataient un mauvais taux d’inscription une année, elle devait attendre deux ans pour demander leur suspension. Avec la nouvelle mesure, si une faculté constate un mauvais taux d’inscription et qu’elle respecte les démarches de communication auprès des enseignants et étudiants, et accomplit les démarches d’evaluation avant le 20 septembre, elles peuvent demander une suspension dès 2020.