Taiwan déclare la guerre à l’hépatite C

6
(Aimable crédit du Advancing Clinical Treatment – Liver Disease)

Le ministère de la Santé a présenté hier au gouvernement son programme de lutte contre l’hépatite C, qui constitue la deuxième maladie du foie la plus mortelle après l’hépatite B. Faute de vaccin contre cette hépatite, le ministère de la Santé entend mettre l’accent sur l’utilisation de nouveaux medicaments, comme l’a expliqué le vice-ministre Ho Chi-kung (何啟功) :

« Lorsque le traitement par interférons ne s’avère pas efficace ou lorsque les médecins jugent nécessaire d’administrer le nouveau médicament par voie orale, nous sommes en mesure de proposer un soin complet pour lutter contre l’hépatite C. Actuellement, plus de 80 000 patients reçoivent le traitement par interférons. Si nous ajoutons les patients suivant d’autres traitements, nous estimons pouvoir atteindre 80 % de taux de guérison de l’hépatite C en 2025. »

Le gouvernement entend investir plus de 14 milliards 800 millions de dollars taiwanais, c’est-à-dire environ 435 millions d’euros, pour soigner 80% des patients souffrant de l’hépatite C.