Le ministre de l’Education défend fermement la liberté d’expression

7
Pan Wen-chung, ministre de l'Education (photo CNA)

Depuis le début des manifestations pro-démocratie à Hong Kong, les étudiants de plusieurs universités à Taiwan ont mis en place un « mur Lennon » dans l’enceinte de leur établissement afin de permettre aux étudiants d’exprimer leur soutien aux manifestants hongkongais. Cependant, plusieurs étudiants chinois ont tenté de détruire les messages laissés sur le mur.

Aujourd’hui au Parlement, une députée du Parti démocrate progressiste a interrogé le ministre de l’Education Pan Wen-chung (潘文忠) à ce sujet. Ce dernier a répondu : « Le ministère est en contact permanent avec les responsables d’une vingtaine d’établissements où le nombre d’étudiants chinois et hongkongais est particulièrement important. Nous soutenons leurs interventions. C’est pourquoi, par exemple, la direction de l’université Chung Shan est immédiatement intervenue lorsqu’un étudiant chinois avait commencé à enlever des feuilles du mur. Telle est la position du ministère. »  Le ministre a martelé qu’aucun étudiant ne devait chercher à porter atteinte à la liberté d’expression garantie dans les milieux scolaires à Taiwan.