Fête nationale : un discours présidentiel où plane la menace chinoise sur la souveraineté

55
La présidente Tsai et le vice-président Chen (photo CNA)

Lors de la cérémonie du 108e anniversaire de la République de Chine (Taiwan) qui a eu lieu ce matin, la présidente Tsai Ing-wen (蔡英文) a prononcé un discours où planait la menace chinoise.

La présidente a réaffirmé son engagement à protéger la souveraineté du pays ainsi que le statu quo à travers le détroit de Taiwan. Elle a également évoqué, au début de son discours, les événements de Hong Kong et la volonté de Pékin d’imposer son modèle d’ « un pays, deux systèmes ». Tsai Ing-wen a rappelé que la pression diplomatique et militaire chinoises menaçaient la paix et la stabilité régionales, affirmant que l’attachement à la souveraineté relevait du consensus national.

« Nous avons fait ensemble ce bout de chemin, et quelque soit le parti politique, les citoyens vivant sur cette terre ne peuvent pas être séparés les uns des autres. La « République de Chine » n’est le monopole de personne, et « Taiwan » n’appartient à personne de manière exclusive. La « République de Chine (Taiwan) » n’est ni bleue, ni verte : cela est le plus grand consensus au sein de notre société. »

Tsai Ing-wen a également ajouté qu’en tant que présidente, protéger cette souveraineté nationale ne relevait pas de la « provocation » mais de sa responsabilité fondamentale. La présidente a aussi présenté un court bilan de ses trois premières années de mandat, évoquant les accomplissements dans le domaine de l’économie et notamment en matière de diversification, de développement industriel et d’investissements. Dans le domaine sociétal, Tsai Ing-wen a cité l’augmentation des salaires, la baisse des impôts et l’aide sociale et, dans le domaine militaire, l’achat d’armes avancées et l’augmentation des capacités militaires, avec notamment le développement de la production domestique dans le domaine de l’armement.

Concernant la diplomatie, la présidente s’est engagée à continuer de coopérer avec les pays partageant les mêmes valeurs de démocratie et de liberté, rappelant que Taiwan se tenait en première ligne pour défendre ces valeurs dans la région indo-pacifique.