Premier cas d’encéphalite japonaise confirmé dans le comté de Yunlin

12
Affiche mettant la population en garde contre l'encéphalite japonaise (image : CDC)

Le centre de contrôle des maladies a annoncé aujourd’hui que le comté de Yunlin, dans le sud de Taiwan, a recensé son premier cas d’encéphalite japonaise cette année. L’homme atteint a été pris en charge dans l’unité des soins intensifs du 24 septembre au 2 octobre après avoir développé des symptômes aigus comme une forte fièvre et une perte de connaissance. Son état s’est depuis stabilisé mais sa fonction langagière n’est pas encore entièrement rétablie.

Le centre de contrôle des maladies estime que les rizières et cultures environnantes sont peut-être liées à la prolifération des moustiques vecteurs de l’encéphalite. Les autorités sanitaires appellent à redoubler de vigilance d’autant que le taux de mortalité de l’encéphalite japonaise peut s’élever à 20 ou 30% et que parmi les personnes touchées, 30 à 50% développent des séquelles ou des complications neurologiques.