Taiwan regrette la déclaration de Dior sur la Chine unique

153
(Photo de Weibo)

Le 16 octobre, une employée de Christian Dior faisait une promotion au sein d’un campus chinois. Lors de cette activité elle a utilisé une carte de la Chine sans que Taiwan n’y figure. En réponse aux étudiants qui la questionnait sur cette absence, l’employée a répondu par la taille restreinte de la carte qui rendait Taiwan invisible.

Ses propos ont suscité de vives réactions des internautes chinois à la suite desquels le groupe Dior a publié aujourd’hui une déclaration d’excuses sur son compte Weibo officiel. Le groupe s’excuse pour les propos et explications erronnées de son employée qui ne représente aucunement la position du groupe. Cette annonce rédigée en chinois simplifié précise que Dior respecte le principe d’une Chine unique et défend strictement l’intégralité de la souveraineté et du territoire de la Chine. Le groupe chérit le sentiment de la population chinoise et ne répétera plus la même erreur.

Le ministère des Affaires étrangères taiwanais a regretté les propos du groupe Dior via sa porte-parole Joanna Ou (歐江安) en les qualifiant de non conforme à la situation de facto. Taiwan n’a jamais été sous la juridiction administrative de la République populaire de Chine. Joanna Ou rappelle d’ailleurs que les sociétés multinationales se doivent de ne pas émettre de propos infondés sous la pression politique chinoise. Elle appelle la communauté internationale à regarder en face les actions d’intimidation de la Chine et à assister les entreprises internationales pour faire face à ces pressions.