La prospérité chantée par la musique chinoise

75
Prospérité au jardin automnal


Écouter

Aujourd’hui encore, c’est le thème de la prospérité qui s’invite dans nos Partitions Orientales.

La pièce Accrochons les lampions inaugure notre propos, non que nous soyons proches du festival des lanternes, loin de là. Mais la composition arrangée par le flûtiste Zhou Cheng-long est une ode exemplaire à la thématique de la prospérité.

S’ensuit la composition intitulée Les adieux. Le titre de cette composition de Feng Zi-cun qui compte parmi les flûtistes traditionnels les plus respectés du monde chinois n’a rien de prospère. Pourtant, les sonorités adoptées mettent en avant l’effacement du désir individuel au service de la prospérité de la nation et donc du bien commun qui dépasse tout un chacun. Malgré la séparation des amis, la mélodie se veut enjouée et dans une atmosphère joyeuse, au service de la nation.

Lady Han Hua-hua
Puisant dans les airs anciens du Shaanxi, la composition Lady Lan Hua-hua change littéralement de tonalité où la prospérité apparente et de façade laisse peu à peu place au destin tragique d’une jeune fille, Lan Hua-hua, forcée d’épouser un riche propriétaire mais qui refuse coûte que coûte et se bat contre ce mariage arrangé et la tradition.

Excellente écoute!