Le shintoïsme, témoin de l’histoire et victime des changements politiques

91
Vestige de temple shintoïste (photo RTI)

Écouter

Sur les traces de l’héritage japonais

Cette série d’épisode sera dédiée à la recherche de l’héritage de colonisation japonaise à Taiwan, encore perceptible aujourd’hui. A la suite de la guerre sino-japonaise de 1894 à 1895, qui a opposé la Chine au Japon, Taiwan est passé sous le contrôle de l’Empire du Japon par le traité de Shimonoseki. Ainsi, de 1895 à 1945, les Japonais ont œuvré à la transformation et à la modernisation de l’île. Bien que les japonais aient quitté le territoire à la fin de la Seconde Guerre mondiale lorsque les nationalistes du Kuomintang sont arrivés à Taiwan, la colonisation japonaise a laissé de nombreuses empreintes dans la société et la culture taiwanaise. Cette émission vous propose donc de revenir sur cet héritage.

Episode 2: le Shintoïsme à Taiwan

Dans la perspective de faire de Taiwan une « colonie modèle », la religion japonaise d’Etat a été importée à Taiwan. Le shintoïsme a progressivement été imposé aux Taiwanais, notamment par la construction de plusieurs sanctuaires. Cette politique s’inscrit dans le mouvement du « Kominka », c’est-à-dire de la « japonisation » de la société taiwanaise.
Mais après le départ des Japonais en 1945, certains sanctuaires ont été réaffectés quand d’autres ont tout simplement été rasés. Aujourd’hui, la tendance s’est équilibrée avec une démarche politique qui est plutôt de restaurer les vestiges historiques et donc les bâtiments japonais aussi.