La plupart des cas de fièvre Chikungunya ont été introduits depuis la Birmanie

6
Une affiche du Centre du contrôle des maladies mettant la population en garde contre la fièvre Chikungunya et la fièvre dengue

Le centre de contrôle des maladies (CDC) a fait état de six nouveaux cas introduits de fièvre Chikungunya enregistrés la semaine dernière. Ces six cas ont été infectés en Birmanie.

En réalité, pour l’ensemble des 13 cas recensés depuis un mois, la Birmanie reste la principale source de contamination. De même pour la période entre le 1er janvier et le 21 octobre, durant laquelle 81 cas introduits ont été recensés. Le pays d’Asie du Sud-Est est à l’origine de 59 cas, un nombre beaucoup plus important que ceux des pays qui le suivent ; soit douze cas en provenance de la Thaïlande, cinq des îles Maldives, deux de l’Indonésie et un seul cas des Philippines, de Malaisie et de l’Inde.

Pour cette raison, le centre de contrôle des maladies a décidé de renforcer l’alerte aux ressortissants taiwanais se rendant en Birmanie, en faisant passer le pays du premier niveau d’alerte au deuxième, « vigilance renforcée (jaune) ».