Sous le feu des critiques, le Bureau des voies ferrées abandonne son projet de reconnaissance faciale

27
(Image : RTI)

Écouter

Un jour seulement après l’annonce, mardi, de l’expérimentation d’un système de reconnaissance faciale dans la gare de Fengyuan, à Taichung, le Bureau des voies ferrées a fait face à de nombreuses critiques, venant notamment de plusieurs députés du KMT, qui ont alerté face aux risques de violation de la vie privée.

Dès le lendemain, le Bureau annonçait sur sa page Facebook l’abandon du programme, un coûteux projet de près de 26 millions de dollars taiwanais, promettant de continuer à protéger la sécurité de ses employés et de ses usagers. Un tel gaspillage aurait-il pu être évité ? La reconnaissance facile fait-elle peur aux Taiwanais et ses perspectives de développement à Taiwan en sont-elles affectées ? C’est ce qu’aborde le décryptage de ce jour.