Un nouveau cas de peste confirmé en Chine

4
Source : pixabay

Les autorités chinoises viennent d’annoncer qu’un couple et un homme en Mongolie intérieure sont infectés par la peste. Selon le Centre de contrôle des maladies (CDC), Taiwan observe de près ces deux cas diagnostiqués à Pékin. Pour l’instant, les autorités taiwanaises attendent encore la confirmation de la source d’infection suspectée. Comme ces trois cas ne concernent pas une infection hospitalière et qu’ils n’ont pas provoqué de propagation de la maladie, le CDC ne prévoit pas d’alerte pour les voyages à Pékin ou en Mongolie intérieure.

Voici les précisions de Luo Yi-jun, directeur adjoint du CDC : « Le CDC collecte tous les jours des informations relatives à la situation et évalue les risques d’infection. Pour l’heure, il n’y a pas d’avertissement aux voyageurs se rendant à Pékin ou en Mongolie intérieure. Si des risques d’infection en milieu naturel se présentent, nous émettrons des avertissements pour les déplacements dans les zones touchées. »

D’après Luo Yi-Jun (羅一鈞), aucun cas de peste n’a été recensé à Taiwan depuis 1953, alors que Pékin n’a jamais pu annoncer l’éradication de cette maladie infectieuse sur son territoire, quelques cas ayant été diagnostiqués en 2009 et en 2010. Pour rappel, la peste est une zoonose, c’est-à-dire une maladie commune à l’homme et à l’animal. Le premier symptôme de l’infection est l’inflammation des glandes lymphatiques. Si la personne infectée n’est pas immédiatement traitée par antibiotiques, le taux de mortalité augmente.