Le dossier du prétendu espion chinois Wang Liqiang

44
Wang Liqiang, espion chinois auto-déclaré (Photo de Wang Liqiang)

Écouter

Samedi dernier, le Sydney Morning Herald et d’autres médias australiens ont rapporté qu’un transfuge chinois identifié sous le nom de Wang Liqiang, William Wang, s’était rendu au contre-espionnage australien en octobre avec des informations sur la manière dont les officiers supérieurs du renseignement militaire chinois finançaient et conduisaient des opérations d’espionnage à Hong Kong, à Taiwan et en Australie.

La police chinoise a immédiatement réagi à ce dossier en accusant Wang Liqiang de fugitif déjà condamné pour 15 mois de prison et accusé pour un autre dossier d’escroquerie.

Du côté de Taiwan, l’opposion dénonce une forme de récupération politique en vue des présidentielles.