Les chauffeurs d’Uber risquent de faire face à des amendes importantes

5
Les chauffeurs d'Uber risquent de faire face à des amendes importantes à partir du 1er décembre (photo CNA)

Le ministère des Transports a accordé aux chauffeurs d’Uber un délai pour qu’ils obtiennent un permis de taxi avant le 30 novembre. Avant la fin de ce délai, ils peuvent continuer de proposer leurs services à titre de voiture de location à condition que chaque voyage qu’ils effectuent dépasse une heure. Or, selon l’association de solidarité des chauffeurs d’Uber, jusqu’ici sur ses 12 000 membres, moins de 8 000 personnes ont réussi à être certifiées comme chauffeur de taxi. De plus, sur les 8 000 personnes certifiées, seules quelques 2 000 personnes ont effectivement obtenu le permis professionnel, à cause des longues démarches administratives. Autrement dit, à partir du 1er décembre, plusieurs milliers de chauffeurs risquent de faire face à des amendes allant de 9 000 à 90 000 dollars taiwanais (de 268 à 2 680 €) s’ils continuent à proposer leurs services.