Pékin enquête sur l’espion chinois auto-proclamé Wang Liqiang

24
Zhu Fenglien, Porte-parole du bureau chinois des affaires taiwanaises (photo CNA)

Alors que Taiwan mène depuis quelques jours une enquête sur Xiang Xin (向心) et Kung Ching (龔青), un couple chinois impliqué dans une affaire d’interférence électorale, Pékin a annoncé enquêter aussi sur Wang Liqiang (王立強), le Chinois qui prétend d’être espion pour son pays et qui a agi comme délateur dans l’affaire du couple chinois.

Ce matin, lors d’une conférence de presse de routine du bureau chinois des affaires taiwanaises, la nouvelle porte-parole du bureau Zhu Fenglien (朱鳳蓮) a affirmé que ce soi-disant cas d’espionnage n’était qu’un dossier monté de toutes pièces. Selon la porte-parole, le bureau de la sécurité publique de Shanghai avait annoncé que Wang Liqiang était impliqué dans un dossier d’escroquerie révélé le 23 novembre dernier, soit la veille de la diffusion de l’interview de ce dernier dans le cadre de l’émission « 60 minutes » sur la chaîne australienne de Nine Network.

Zhu Fenglien a souligné par ailleurs que Pékin était très préoccupé par la sécurité de ses ressortissants à Taiwan. Elle a vivement déconseillé aux autorités taiwanaises de manipuler le dossier  et a accusé le gouvernement taiwanais de faire passer un escroc pour un espion chinois.