Les arts martiaux à Taiwan, de la discipline militaire au sport de loisir

54
Le dojo de Taichung (photo RTI)

Écouter

Sur les traces de l’héritage japonais

Cette série d’épisode sera dédiée à la recherche de l’héritage de colonisation japonaise à Taiwan, encore perceptible aujourd’hui. A la suite de la guerre sino-japonaise de 1894 à 1895, qui a opposé la Chine au Japon, Taiwan est passé sous le contrôle de l’Empire du Japon par le traité de Shimonoseki. Ainsi, de 1895 à 1945, les Japonais ont œuvré à la transformation et à la modernisation de l’île. Bien que les japonais aient quitté le territoire à la fin de la Seconde Guerre mondiale lorsque les nationalistes du Kuomintang sont arrivés à Taiwan, la colonisation japonaise a laissé de nombreuses empreintes dans la société et la culture taiwanaise. Cette émission vous propose donc de revenir sur cet héritage.

Episode 7:

Les arts martiaux japonais ont été introduits à Taiwan lors de la colonisation à travers la construction de nombreux dojos. C’était surtout le judo qui était enseigné dans le but de faire des Taiwanais des citoyens de l’Empire à travers la transmission des valeurs liées à l’exercice des arts martiaux. Aujourd’hui, 70 ans après la fin de la colonisation, la pratique des arts martiaux à Taiwan n’a pas perdu sa popularité et constitue l’un des sports majeurs du pays, mais n’a plus les mêmes objectifs.