Taiwan impose une nouvelle restriction sanitaire à l’importation des salades romaines américaines

11
Laitue romaine (Image : Pexels)

Le Bureau du contrôle alimentaire et pharmaceutique de Taiwan a annoncé hier l’obligation pour les importateurs de laitue romaine américaine de présenter, en plus d’autres documents délivrés par les autorités sanitaires des Etats-Unis, un certificat de sécurité alimentaire.

L’annonce intervient après que plusieurs cas de contamination à l’E.coli (Escherichia Coli) ont été rapportés.

Le Bureau a rapporté que Taiwan avait importé environ 4 000 tonnes de laitues romaines depuis janvier 2019, dont certaines provenaient de la municipalité de Salinas, dans l’Etat américain de Californie. Toutefois, les importations de laitues de Salinas ont été suspendues en septembre de cette année.

Liao Tzu-ting (廖姿婷), une responsable du Bureau du contrôle alimentaire et pharmaceutique, a prévisé que la nouvelle restriction serait appliquée pendant un mois dans un premier temps, et pourra par la suite être prolongée :

« A partir d’aujourd’hui et ce pendant un mois, toutes les laitues romaines américaines, qu’elles proviennent de Californie ou d’autres régions des Etats-Unis, devront être accompagnées d’un document certifiant l’absence de contamination pour pouvoir être acceptées à l’importation. »

L’E.coli est une bactérie intestinale capable de provoquer des infections à l’origine de troubles intestinaux, et le Centre de contrôle des maladies a rapporté, ces deux dernières années, l’apparition de cas liés aux salades romaines en Amérique du Nord, en Europe, en Afrique du Sud, au Japon, en Australie ou encore en Amérique du Sud.