Affaire Lee Meng-chu : la Chine encourage les arrestations de semeurs de troubles à Hong Kong

13
Lee meng-chu (photo profil facebook Lee Meng-chu)

Récemment, la Chine avait arrêté, pour des raisons de défense nationale, deux participants présumés des événements des derniers mois à Hong Kong. Ce dimanche, la Commission centrale aux affaires politiques et juridiques du parti communiste chinois, a annoncé sur son compte wechat que les deux personnes avaient commis des actes graves et que leur arrestation pour soutien au mouvement intitulé par les Chinois « anti-Chine et pro-émeutes à Hong Kong » est comme une affaire de première importance ne permettant aucune indulgence.

Récemment le journal Southern Daily, un média chinois a publié un article à charge dénifissant les deux détenus, le Taiwanais Lee Meng-chu (李孟居) et Lee Henley Hu Xiang  originaire de Bélize,  comme des menaces pour la sécurité nationale pour leur implication dans le mouvement à Hong Kong.

L’article décrit Lee Meng-chu et Lee Henley Hu Xiang (李亨利) comme des personnes qui collectent des renseignements concernant la Chine, financent les activités criminelles contre la sécurité nationale de la Chine, et qui menacent la sécurité de la Chine. Selon l’article du média chinois, leur arrestation réaffirme la position de Xi Jinping à défendre sans faille la souveraineté, la sécurité et les intérêts nationaux.

En critiquant la loi américaine en faveur de Hong Kong, la commission chinoise accuse également le DPP (le parti démocrate progressiste) d’attiser et d’encourager les agitations de Hong Kong pour créer un affrontement interdétroit et tirer un bénéfice direct pour les prochaines présidentielles.