Des étudiants hongkongais demandent au gouvernement taiwanais de faciliter leur accueil à Taiwan

12
Source : Rti

Lors d’une conférence de presse, Hsu Yung-ming (徐永明), président du New Power Party, et la Hong Kong higher institutions international affairs delegation (Hong Kong IAD), formée par des associations des étudiants des universités de Hong Kong, ont appelé le gouvernement taiwanais à mettre en œuvre une loi sur les réfugiés ou à amender l’article 18 des règlements concernant les ressortissants de Hong Kong et de Macao afin de permettre aux jeunes de Hong Kong de trouver refuge à Taiwan. Selon Hsu Yung-ming, à l’heure actuelle, 2 600 manifestants ont été arrêtés et plus de 470 personnes sont poursuivies, dont beaucoup sont des mineurs ou des jeunes étudiants à l’université.

Selon le député du New Power party, étant donné que le gouvernement estime difficile d’appliquer la loi sur les réfugiés, il a donc proposé de modifier l’article 18 des règlements concernant Hong Kong et Macao pour disposer d’un pouvoir discrétionnaire aux organismes administratifs. Actuellement, les demandeurs d’asile qui viennent à Taiwan ne peuvent y rester que pour un court séjour. Ils ne peuvent ni louer de logement ni travailler. De nombreux manifestants ne peuvent se tourner vers Taiwan car ils sont trop jeunes pour entrer à l’université.

Lors de la conférence de presse, Hsu Yung-ming est revenu sur ces difficultés administratives et sur le manque de transparence des procédures :« L’article 18 donne à l’autorité administrative un pouvoir discrétionnaire, mais il n’existe aucune garantie juridique explicite quant à la procédure de protection et à la situation des personnes concernées. Le pouvoir discrétionnaire de l’autorité administrative est devenu aléatoire. Par conséquent, nous espérions amender l’article 18 afin de rendre l’ensemble de la procédure plus transparente. Malheureusement, presque cinq fois, ce projet d’amendement a été rejeté en deuxième lecture.  »