La pêche aux alevins d’anguilles fait la fortune des pêcheurs à Pingtung

10
Kabayaki, plat traditionnel japonais à base d'anguille (photo RTI)

Cela fait plusieurs années que les pêcheurs aux alevins d’anguilles se plaignaient de la chute notable de leur gain. Mais cette année, tout a changé, tout au moins pour les pêcheurs de Pingtung, à l’extrême sud du pays. Pas loin des côtes, on peut observer quelques deux cent bateaux opérant en pleine nuit. Selon la réglementation en vigueur à Taiwan, la pêche d’alevins d’anguilles n’est autorisée que durant les quatre mois de novembre à février.

La pénurie résultant du déclin continu de la pêche de l’espèce durant ces dernières années a provoqué la flambée du prix, atteignant 3 € la pièce cette année, au point que certains pêcheurs disent avoir gagné 60 000 € en une seule nuit. Depuis une semaine, environ une tonne d’alevins d’anguilles aurait été pêchée à Pingtung.

La demande d’anguilles adultes est très importante au Japon pour préparer le kabayaki, anguilles grillées au feu de bois, un plat traditionnel incontournable pour les Japonais.