Le gouvernement taiwanais avertit ses pêcheurs de la nouvelle protection concernant le petit requin taupe

17
Permis de la CITES obligatoire pour la pêche au requin taupe (archive CNA)

Lors de la conférence de la CITES (Convention sur le commerce international des espèces de faune et de flore sauvage menacés d’extinction) du mois d’août de cette année, les membres de la CITES ont listé certains poissons cartilagineux dont le petit requin taupe (Isurus paucus) dans l’annexe II de la CITES, à savoir la liste des espèces qui, bien que n’étant pas nécessairement menacées actuellement d’extinction, pourraient le devenir si le commerce de leurs spécimens n’était pas étroitement contrôlé.

Cette décision est officiellement entrée en vigueur le 26 novembre dernier. Etant donné que les chalutiers taiwanais pêchent souvent le petit requin taupe, les autorités de la pêche ont spécialement averti les pêcheurs sur la nécessité d’obtenir le permis de la CITES pour exporter tout produit relatif aux petits requins taupes.
Par conséquent, tout exportateur qui achète les petits requins taupes auprès des chalutiers taiwanais ou tout pêcheur qui en exporte lui-même doit obtenir un certificat d’origine auprès du bureau de la pêche pour ensuite demander un permis d’exportation conformément aux réglementations de la CITES auprès du ministère de l’Economie.