Taiwan met en place le droit de prêt public pour encourager son édition

24
Photo d'illustration (image : RTI)

Le ministre de l’Education Pan Wen-chung (潘文忠) et la ministre de la culture Cheng Li-chiun (鄭麗君) ont annoncé conjointement aujourd’hui la mise en place du « droit de prêt public » afin de soutenir les écrivains et le monde de l’édition. Cette politique prévoit de subventionner l’auteur et l’éditeur à raison de 3 dollars taiwanais pour chaque livre emprunté dans les bibliothèques taiwanaises.

Cette politique à titre d’essai sur trois ans sera appliquée dans un premier temps dans deux bibliothèques publiques comme l’a expliqué la ministre de la Culture : « Même s’il s’agit d’une politique appliquée à titre d’essai, c’est un véritable progrès du concept. Le droit de prêt public représente le respect et a reconnaissance de la nation envers la création et l’édition. »

Sur les 3 dollars taiwanais, soit 9 centimes d’euro, 70% iront à l’auteur et 30% à l’éditeur. Le ministère de l’Education estime qu’en se basant sur le fonctionnement des deux bibliothèques en question, cette politique représentera une subvention de 10 millions de dollars taiwanais (297 000 €) par an.

Taiwan devient le premier pays en Asie de l’Est à mettre en place le droit de prêt public. Cette politique initiée au Danemark en 1946 est aujourd’hui appliquée dans 35 pays.