La MAC réagit aux attaques chinoises sur la loi anti-infiltration

23
Taiwan dans la rue contre l'infiltration de la Chine (photo FB)

Le président de la commission ministérielle des affaires continentales Chen Ming-tung (陳明通) s’est exprimé aujourd’hui au sujet de la loi anti-infiltration adoptée le 31 décembre dernier. Face à la Chine qui a qualifié le Parti démocrate progressiste de « terreur verte » qui provoque l’hostilité dans le détroit de Taiwan, Chen Ming-tung a précisé que les dons ou les lobbies politiques chinois avaient toujours été interdits par les lois taiwanaises, ce qui a ainsi obligé la Chine à passer par des intermédiaires. La loi anti-infiltration vise ainsi à bloquer les actions des intermédiaires. Chen Ming-tung a souligné que les critiques de Pékin ne font que prouver sa pratique d’infiltration jusqu’à présent.