L’art engagé sous l’occupation japonaise: la musique populaire

27
Publicité pour Columbia Records (source Wikipedia)

Écouter

L’art engagé sous l’occupation japonaise

L’occupation japonaise a drastiquement influencé l’évolution de Taiwan lors du 20e siècle. Aujourd’hui, la culture taiwanaise présente encore des marques flagrantes de cette période. Pourtant, nombreux sont les intellectuels qui ont lutté contre l’influence japonaise.
Cette émission leur est dédiée. Au cours de chaque épisode, nous verrons comment les intellectuels taiwanais ont tenté une révolte par l’art, qui sont en réalité les premiers courants artistiques propres à l’île.

Emission 3:

Dans l’émission du jour, nous allons en apprendre plus sur la musique populaire taiwanaise et sur les méthodes de coercition japonaises.

En annexe, nous vous proposons une traduction des paroles de Wang Chun Feng en français :

Une nuit solitaire éclairée par la lumière étouffée d’une lampe
Le vent printanier soufflant sur mes joues
Moi, jeune vierge de bientôt 12 ans, aperçois un jeune homme
Un beau jeune homme au visage pâle. De quelle famille vient-il ?
Alors que je compte lui demander malgré la honte
Mon cœur palpite comme un pipa pincé
En espérant qu’il partage ma vie, mon cœur empli d’amour
En attendant, ignorant quand mon beau compte me cueillir
J’entends soudainement quelqu’un, j’ouvre la porte pour jeter un coup d’œil
La lune rit de ma bêtise, car ce n’était que le vent.

街頭的流浪 – Jietou de liulang
https://www.youtube.com/watch?v=RuqQ4ql_d9E

咱台灣 – Zan Taiwan
https://www.youtube.com/watch?v=ZB8f4aZQTLk

Paroles de la chanson de l’indépendance taiwanaise (台灣自治歌) traduites en français :

Taiwan, sur cette belle île se sont installés nos ancêtres.
Ils ont défriché, ils ont planté, génération après génération
Il faut comprendre (x2)
Nous sommes des explorateurs et non des esclaves
Il faut vite donner à Taiwan l’indépendance
Et nous déciderons de nous-mêmes!