Restrictions de l’entrée des étrangers s’étant rendus en Chine au cours des 14 derniers jours à partir du 7 février

79
(image : CNA)

Le ministère des Affaires étrangères a annoncé aujourd’hui que les étrangers qui ne disposent pas d’un permis de séjour (Alien Resident Certificate, ARC), s’étant rendus en Chine au cours des 14 derniers jours ne pourront pas entrer à Taiwan afin de limiter la propagation du nouveau coronavirus. Cela n’inclut pas les passagers en transit en Chine. Les résidents de Hong Kong et Macao seront aussi exclus de cette nouvelle réglementation même si la situation peut toujours évoluer. Notons que les étrangers ayant le permis de résidence taiwanais et qui ont séjourné en Chine seront comme tout habitant de Taiwan revenant de Chine, placé en quarantaine et recevront un suivi sanitaire indépendant chez eux pendant 14 jours.

Selon Phoebe Yeh (葉非比), directrice du Bureau des affaires consulaires du ministère des Affaires étrangères, cette mesure inclut les ressortissants étrangers disposant d’un visa ou éligibles à une dispense de visa, à un visa électronique ou à l’arrivée.

Phoebe Yeh a aussi annoncé que ceux qui doivent se rendre à Taïwan pour des raisons particulières peuvent demander des autorisations spéciales en fournissant différents documents dont un certificat médical et un historique de voyage des 14 derniers jours excluant les régions chinoises les plus contaminées. Dissimuler son historique de voyage ou des symptômes lors de son arrivée en douane est passible de lourdes amendes (jusqu’à 300.000 NTD, soit environ 9000 euros) et de poursuites judiciaires. Elle a aussi expliqué que l’annonce de cette mesure de contrôle se base sur l’analyse de la situation épidémique par l’OMS et que la décision a été prise après avoir fait référence aux mesures de contrôle de l’entrée des étrangers en Europe, en Amérique et dans les pays voisins. Rappelons que ces restrictions s’appliquaient déjà pour les ressortissants chinois de certaines régions à risque.