Taiwan entame des négociations concernant l’embargo philippin sur l’entrée des étrangers aux Philippines depuis Taiwan

42
Source : ministère des Affaires étrangères

Le ministère de la santé des Philippines a décidé unilatéralement d’inclure Taiwan à la Chine, Hong Kong et Macau dans la liste restreignant l’entrée des étrangers sur le territoire phillippin. Le ministre a justifié cette décision en accord avec le « principe d’une seule Chine » appliqué à l’OMS. La représentation philippine à Taiwan a cependant déclaré que le gouvernement n’avait pas interdit l’entrée des Taiwanais aux Philippines. La porte-parole du ministère des Affaires étrangères, Joanne Ou (歐江安), a déclaré aujourd’hui que le gouvernement taiwanais continue de négocier avec le gouvernement philippin pour tenter de clarifier la situation et insiste sur le fait que Taïwan ne fait pas partie de la Chine, n’est pas une zone d’épidémie chinoise et que la situation épidémique dans le pays est sous contrôle.

Le premier ministre Su Tseng-chang (蘇貞昌) a réagi à la situation : « Cette fois, à cause de l’épidémie du nouveau coronavirus, Taïwan n’est pas seulement touchée par l’épidémie, mais aussi par les implications du principe de la « Chine unique » que beaucoup de pays ne comprennent pas, ce qui fait de Taïwan une victime. Bien que nous n’ayons pas de relations diplomatiques officielles avec les Philippines, les deux pays entretiennent des contacts étroits. Pour la décision soudaine d’hier, en plus de rapatrier nos compatriotes, le gouvernement continuera également à communiquer avec les Philippines. Cepla permettra également à nos deux pays de maintenir des contacts normaux une fois que nous nous serons compris. »

La décision du ministre philippin de la santé d’interdire l’accès aux étrangers qui arrivent aux Philippines depuis Taiwan a été prise alors que des avions comprenant des Taiwanais avaient déjà décollé. 150 Taiwanais se sont retrouvés interdits d’entrée sur le territoire philippin à leur arrivée. Selon les données du bureau du tourisme, 524 personnes de 21 groupes au total sont actuellement bloquées. La situation reste confuse mais les Taiwanais ne peuvent plus pour le moment monter à bord des vols en direction des Philippines.