Faible risque de transmission communautaire du COVID-19 à Taiwan

33
Chen shih-chung lors de la crise du nouveau coronavirus (photo CNA)

Dimanche, deux nouveaux cas de COVID-19 ont été détectés pour atteindre le 20ème cas connu à Taiwan. Un de ces deux nouveaux cas est le premier cas de personne ayant succombé à la maladie. Une situation qui orienterait vers une possibilité de transmission communautaire. Le centre de commande de lutte contre les épidémies (CECC) ne veut, cependant, pas être alarmiste sur le sujet.

Ces nouveaux cas ont été révélés dans le cadre d’une inspection rétrospective élargie qui a commencé le 12 février dernier. Dans ce cadre 113 personnes ont été révélées comme ayant des symptômes grippaux mais négatifs au test de la grippe. C’est le 16 février que le 19ème cas a été révélé parmi ces nouveaux contrôles. Chuang Jen-hsiang (莊人祥), responsable de la vigilance et de la prévention du CECC précise le mode de contrôle actuel : « A l’étranger, le Japon ou Singapour ont enregistré des cas n’ayant pas effectué de voyages à l’étranger. De là, nous avons pensé à procéder à des contrôles à partir des prélèvements déjà effectués en combinant notre système de surveillance, les patients éventuels du COVID-19 et ceux qui ont des symptômes grippaux sévères. »

Le CECC a également rappelé que la transmission locale reste différente d’une épidémie communautaire. Le chauffeur de taxi, première personne ayant succombé à la maladie, pourrait avoir transporté une personne ayant voyagé en Chine, à Hong Kong ou à Macao d’où la possibilité d’une transmission locale.