Les employés taiwanais doivent avoir le droit de refuser de se rendre en Chine

8
Hong Sun-han et Sun You-lien pour la défense des employés poussés à aller en Chine pendant l'épidémie du COVID-19 (photo RTI)

Le ministère du Travail a annoncé ce lundi que l’épidémie du nouveau coronavirus continue à se répandre en Chine avec de nombreuses mesures de quarantaines dans différentes zones. C’est dans ce cadre que le député du DPP Hung Sun-han (洪申翰) a convoqué la presse pour communiquer sa demande au gouvernement et plus particulièrement au ministère du Travail pour agir auprès des sociétés exigeant que leurs employés regagnent leur travail en Chine : « Le ministère du Travail a déjà fait mention de ce problème, mais pour le moment il manque des actions concrètes de suivi. Comment garantir que les sociétés taiwanaises n’imposent pas à leurs employés taiwanais de se rendre dans des zones d’épidémie? Quelles garanties le ministère du Travail peut-il fournir ? C’est un point où il y a des manques. »

Le ministère du Travail souligne que s’il est vraiment nécessaire pour un employeur d’affecter des employés à travailler en Chine, l’employeur devra obtenir le consentement de ses employés, et s’assurer que les personnes désignées n’aient pas de maladie chronique comme de l’asthme ou une maladie cardiaque. L’entreprise doit également fournir des équipements de protection tels que des masques, ou des produits de désinfection personnels et prendre des mesures de température, renforcer le nettoyage, la désinfection et l’aération de la zone de travail.