Cinq militaires destitués pour négligence dans l’affaire du crash de F-16 de 2018

11
F-16 (Image : Pixabay)

L’affaire remonte au 4 juin 2018, lors d’un exercice militaire de l’armée de l’air. Un avion de combat F-16 s’était écrasé contre une montagne dans l’arrondissement de Rueifang, dans la ville du Nouveau Taipei, causant la mort de son pilote.

Le Yuan de contrôle a annoncé hier la destitution de cinq militaires reconnus coupables de négligence dans l’accident, précisant que ce dernier était « clairement le résultat d’une erreur humaine ».

Selon le rapport d’enquête, le pilote aurait demandé à deux reprises la permission au Centre des opérations des forces armées la permission de prendre de la hauteur en raison d’une mauvaise visibilité due aux nuages.

Trois des cinq personnes mises en cause ont été reconnues coupables d’avoir communiqué un mauvais plan de vol au pilote. Un autre a été jugé responsable de ne pas avoir corrigé l’itinéraire à temps, alors qu’il était chargé de la coordination des opérations, tandis que le dernier a été reconnu coupable de ne pas avoir respecté la procédure standard dans le contrôle des opérations, procédure qui nécessitait une double vérification du plan de vol.

Le Comité des sanctions disciplinaires des fonctionnaires publics du Yuan judiciaire doit encore décider des sanctions appropriées.