L’Academia Sinica parvient à reproduire le médicament de Remdesivir contre le COVID-19

819
Les sept chercheurs de l'Academia Sinica qui ont participé à la reproduction du médicament de Remdesivir contre le COVID-19 (photo : RTI)

Face à l’épidémie du nouveau coronavirus qui a déjà fait plus de 2 000 morts, plusieurs groupes de chercheurs se lancent dans la recherche pharmaceutique dans l’espoir de trouver le meilleur remède. Jusqu’ici, Remdesivir, un produit de marque américaine déjà breveté, semble être le plus efficace bien que le médicament n’ait pas encore passé la phase des tests cliniques.

Aujourd’hui, l’institut suprême taiwanais de recherche Academia Sinica a présenté le fruit de ses recherches menées par un groupe de sept spécialistes. A partir de zéro, le groupe a réussi à reproduire en seulement deux semaines une centaine de milligrammes de matière première synthétisée qui peut servir à fabriquer le médicament de Remdesivir. Cela permettra de se lancer directement dans la production du médicament même en cas de pénurie de matière première, dont la fourniture risque en réalité d’être sérieusement affectée au vu de la situation épidémique en Chine, l’un des principaux fournisseurs de matières premières pharmaceutiques sur le marché mondial.

James C. Liao (廖俊智), président de l’Academia Sinica, a précisé : « Du fait que ce médicament n’a pas encore été certifié par des tests cliniques, il ne sera qu’un médicament de réserve avant qu’il n’obtienne l’autorisation de l’enseigne américaine. Plusieurs démarches sont donc à accomplir. Nous espérons nous investir aussi dans d’autres médicaments en plus de celui-là. » Selon le chercheur, le produit chimique synthétisé vient d’être certifié à un taux de pureté de 97%.