Sources d’infox sur le COVID-19 : Taiwan pointe du doigt la Chine

55
Désinformation sur le COVID-19: Taiwan pointe du doigt la Chine (photo RTI)

Le bureau d’enquête du ministère de la Justice a annoncé qu’après avoir étudié de nombreuses fausses informations sur les réseaux sociaux à Taiwan, il s’avère que bon nombre proviennent des comptes Weibo chinois. Ces derniers fabriquent en grande quantité de l’infox en modifiant des actualités, les noms des hommes politiques ou les lieux. Ces fausses informations se propagent par la suite via des comptes Facebook spécialisés dans les échanges inter-détroit.

Le bureau d’enquête demande aux Taiwanais d’être particulièrement vigilants à ce genre d’infox qui emploient parfois des expressions chinoises ou des phrases types. Le ministère de la Justice a indiqué avoir ordonné à tous les bureaux des procureurs d’établir un groupe d’enquête de prévention contre les épidémies afin de lutter contre la désinformation. De son côté, le gouvernement a déjà élaboré un projet de loi prévoyant des sanctions pénales de trois années d’incarcération et une amende plafond de trois millions de dollars taiwanais, soit 90 000 euros, pour toute propagation d’infox concernant le nouveau coronavirus.