Démocratie, climat, éducation,… : des groupes citoyens soumettent « 5 demandes » au nouveau Parlement

41
(Image : RTI)

Écouter

A l’occasion des 30 ans du mouvement estudiantin des « lys sauvages », des groupes citoyens (Taiwan Citizens Front, Union pour l’économie et la démocratie, Union des étudiants de Taiwan, et Union pour les jeunes et la démocratie de Taiwan) se sont réunis la semaine dernière afin de soumettre « cinq demandes » au nouveau Parlement élu, dont la nouvelle session a été inaugurée il y a peu de temps de cela. Ce nouveau mouvement dit s’inspirer de la pétition qui avait été remise par le mouvement étudiant au gouvernement de l’époque.

Il y a 30 ans de cela, du 16 au 22 mars 1990, plus de 6000 étudiants taiwanais s’étaient rassemblés sur ce qui s’appelle aujourd’hui la Place de la liberté à Taipei pour demander des réformes. Alors que la loi martiale avait été abolie seulement 3 ans auparavant, ces étudiants exigeaient une accélération du processus de démocratisation de Taiwan, et notamment l’abolition des dispositions provisoires pendant la période de mobilisation pour la suppression de la rébellion ou encore la dissolution de l’Assemblée nationale et l’organisation de nouvelles élections parlementaire, mais aussi l’élection du président et du vice-président au suffrage universel direct.

Le mouvement estudiantin des lys sauvages a ainsi constitué un des évènements historiques importants dans le processus de démocratisation de Taiwan.