Discours inaugural: Taiwan est prêt à tout échange basé sur la paix, l’égalité, la démocratie et le dialogue

57
sai Ing-wen prononçant son discours inaugural le 20 mai (Photo: Palais présidentiel)

Écouter

Dans son discours inaugural prononcé ce 20 mai, la présidente de la République Tsai Ing-wen a de nouveau réitéré que Taiwan n’acceptera pas le principe « un pays, deux systèmes » qui nuit au statu quo dans le détroit de Taiwan. Tsai Ing-wen demande à son homologue chinois d’assumer ses responsabilités afin d’assurer ensemble des relations interdétroit stables sur le long terme. La présidente a réitéré sa position interdétroit basée sur « la paix, l’égalité, la démocratie et le dialogue» pour les quatre prochaines années.

Par rapport aux discours d’investiture de ses prédécesseurs, Tsai Ing-wen a accordé beaucoup moins d’important au volet interdétroit. Selon certains chercheurs, la position interdétroit de Tsai Ing-wen reflète en quelque sorte le conflit commercial sino-américain, l’impact du mouvement anti-loi extradition à Hong Kong ou la gestion de la pandémie de Covid-19. Cette position interdétroit a permis à Tsai Ing-wen de remporter les élections présidentielles au début de l’année avec plus de 57% des suffrages. Néanmoins, étant donné que Pékin n’est pas prêt à accepter toute intention positive exprimée par Tsai Ing-wen, ces chercheurs estiment qu’elle a plutôt intérêt à se fier aux exigences des 8 170 000 Taiwanais qui ont voté pour elle que de se plier aux pressions de Pékin.