Taïwan confirme la présence du virus Tembusu et lance un programme de dépistages dans les fermes de canards

39
(Image : Pixabay)

Le président de la Commission ministérielle de l’agriculture Chen Chi-chung (陳吉仲) a annoncé aujourd’hui le lancement d’un vaste programme de dépistages aléatoires au virus Tembusu dans l’ensemble des fermes de canards pondeurs de Taïwan.

Chen Chi-chung a précisé que le virus Tembusu, un nouveau virus de la famille des flavivirus, est présent sur le sol taïwanais depuis décembre dernier, mais que le séquençage du génome n’avait permis que récemment d’identifier ce nouveau virus encore très méconnu.

Le Centre de contrôle des maladies (CDC) a conduit un plan de surveillance des moustiques (qui sont à l’origine de la propagation du virus Tembusu) en juin dernier, et le Centre de tests sur l’hygiène animale de la Commission a déclaré hier que le taux de létalité du virus était faible chez les canards, mais pouvait possiblement entraîner une baisse du rythme de ponte des œufs, qui peuvent toutefois toujours être consommés à condition d’être cuits.

Shu Pei-yun du Centre du contrôle des maladies a indiqué que d’après les recherches, les chercheurs avaient retrouvé des anticorps sur des éleveurs de volailles en Malaisie, en Indonésie et en Chine.  Les autorités sanitaires doivent encore analyser les résultats des tests qui seront menés dans les fermes afin de déterminer si le virus est bel et bien transmissible à l’homme, et si le contrôle des fermes devra devenir systématique.