James Moriarty évoque la question de l’application de la loi sur la justice transitionnelle

8

Le Président de l’Institut américain à Taïwan James Moriarty qui effectue à présent une visite sur l’île s’est rendu aujourd’hui au Parlement où il a rencontré le chef législatif Su Jia-chyuan (蘇嘉全) et quelques députés des deux principaux camps politiques. A la sortie de cette table-ronde, Su Jia-chyuan a précisé que les deux parties n’ont pas évoqué la question du budget de la Défense ni celle sur le porc américain. Les deux parties ont échangé sur la situation intérieure, la situation internationale et celle concernant l’Asie du Sud-Est ou encore sur le commerce taïwano-américain.

 

Yu Mei-Nu (尤美女), la députée du parti démocrate progressiste présente à la rencontre, a indiqué que James Moriarty a évoqué la question de la loi sur la justice transitionnelle que Taïwan vient d’adopter qui pourrait permettre à Taïwan selon lui de faire un pas de plus dans la désinisation. Sur ce point la députée du DPP a exprimé sa position : « James Moriarty a soulevé la question de la désinisation. Nous avons expliqué que la justice transitionnelle n’a pas de lien avec la désinisation. Notre objectif est de nous ôter du passé lié à Tchang Kaï-chek (蔣介石) et au régime autoritaire. » Yu Mei-Nu a précisé par ailleurs que l’objectif de la justice transitionnelle est également d’inciter une concertation générale de la population pour traiter les sites relatifs à l’histoire de la terreur blanche ou aux appellations inappropriées de notre époque.