Taïwan lit « fermeté et souplesse » dans la stratégrie interdétroit de Xi Jinping

14

Le vice-président de la commission ministérielle des affaires continentales Lin Cheng-yi (林正義) a réagi aujourd’hui au discours du numéro Un chinois Xi Jinping à l’inauguration du 19e congrès du Parti communiste chinois : « Le 19e congrès du Parti communiste chinois ne marque pas un nouveau départ pour les relations interdétroit. C’est plutôt une continuation de la politique de Xi Jinping durant son premier mandat. Il y a de la souplesse et également de la fermeté dans sa politique taïwanaise. De notre côté, nous estimons que le rapport n’a évoqué ni la réunification par la force armée ni un agenda concret à cet effet. Il s’agit donc d’une politique qui mélange fermeté et souplesse. »

 

Lin Cheng-yi a justifié son point de vue par la position anti-indépendance de Taïwan de Xi Jinping, mais également par les sujets qui, selon le dirigeant chinois, méritent un travail commun des deux rives comme la lutte contre la drogue, contre les jeux d’argent ou contre les organisations clandestines.