A l’assemblée de l’ONU, le Salvador a gardé son silence à propos de Taiwan

18

Les débats généraux de l’assemblée générale des Nations Unies se poursuivent à New York. Jusqu’au jeudi 21 septembre, 113 dirigeants gouvernementaux ont prononcé leurs discours, comme le premier ministre canadien Justin Trudeau et le président sud-coréen Mun Jae-in. Les dirigeants de cinq pays alliés diplomatiques de Taiwan ont aussi pris la parole, à savoir le président burkinabè Roch Kaboré, le président haïtien Jovenel Moise, le président paluan Thomas Remengesau, le premier ministre tuvaluan Enele Sopoaga et le président salvadorien Salvador Sanchez. Les quatre premiers ont plaidé en faveur de la participation de Taiwan aux organisations onusiennes alors que ce dernier ne l’a pas évoquée. Jusqu’ici sept alliés diplomatiques de Taiwan se sont prononcés pour défendre les intérêts de l’île.