Les musulmans ont un rôle important à jouer dans la Nouvelle Politique vers le Sud

35

La présidente Tsai Ing-wen (蔡英文) a aujourd’hui reçu un groupe de musulmans qui viennent d’effectuer le pélerinage du Hajj à La Mecque. Ce pélerinage est l’un des cinq piliers de l’islam. A cette occasion, elle a déclaré que la présence de la foi musulmane à Taiwan était un atout indispensable à la Nouvelle Politique vers le Sud.
La présidente a déclaré que l’islam était l’une des religions les plus influentes au monde et que Taiwan comportait de nombreux fidèles musulmans. Elle a ajouté que pendant les fins de semaine, elle voyait de plus en plus de Taiwanais échanger avec des musulmans à la gare de Taipei, qui est l’un des lieux où les travailleurs étrangers aiment à se retrouver. Bon nombre d’entre eux sont musulmans, étant originaires d’Indonésie. La présidente a déclaré qu’elle espérait que Taiwan deviendrait un pays plus accueillant pour les musulmans, afin que les fidèles se sentent davantage chez eux. Le gouvernement a établi des salles de prières dans les aéroports, les gares de bus et de train, et a également mis en place un système de certification halal pour les restaurants afin d’attirer plus de clients musulmans. La présidente espère qu’il y aura à l’avenir plus d’échanges entre Taiwan et le monde musulman. Voici ce qu’a délcaré la présidente : « Le but de la Nouvelle Politique vers le Sud est de créer plus d’échanges et de coopération interculturels. Vous tous ici présents représentez le lien idéal entre Taiwan et le monde musulman. J’espère qu’à l’avenir davantage de personnes se joindront à vous pour nous aider à tisser des liens encore plus solides entre les Taiwanais et nos amis musulmans, pour qu’ils échangent et deviennent des amis. »
La présidente a également souligné qu’elle espérait à l’avenir avoir l’occasion de participer à plus de fêtes et événements musulmans.