Taïwan souhaite partager son savoir-faire en matière de dépistage des maladies

20

Aujourd’hui, le directeur du centre de contrôle des maladies (CDC) Chou Chi-hao [周志浩] a expliqué que Taïwan ayant de nombreux liens avec les pays d’Asie du Sud et du Sud-est, les maladies peuvent également se répandre rapidement via les voyageurs. C’est pourquoi le CDC prévoit de partager avec les pays visés par la nouvelle politique vers le sud un système de dépistage de maladies trois en un (Dengue, Zika, Chikungunya).

 

Chou Chi-hao a apporté des précisions : « A Taïwan, notre technique de dépistage de la Dengue, du Zika ou du Chikungunya est plutôt bonne. Nous avons d’ailleurs organisé en ce début d’année un séminaire de formation auquel ont participé les membres de 18 pays. Tout ceci contribue grandement à la Nouvelle politique vers le Sud. A l’avenir, nous continuerons de fournir de telles formations afin que tout le monde puisse échanger et normaliser le partage d’informations. Ceci est bénéfique non seulement pour nous mais également pour les pays touchés par la nouvelle politique vers le sud. Enfin, c’est aussi prendre notre responsabilité en tant que citoyens du monde. »

 

Mis à part le partage de technique de dépistage, le CDC prévoit également de transmettre à des usines taïwanaises certifiées le savoir-faire pour fabriquer des sérums anti-venin contre les morsures de serpents afin que ces dernières puissent ensuite vendre leurs produits aux pays d’Asie du Sud et du Sud-est.