Le gouvernement reserre les conditions de déplacement en Chine des membres gouvernementaux et militaires retraités

15

L’année dernière, plusieurs généraux taiwanais retraités s’étaient rendus en Chine à l’occasion des cérémonies marquant le 150e anniversaire de Sun Yat-set, fondateur de la République de Chine. Ce déplacement avait été d’autant plus mal perçu par la société qu’ils avaient pris part au discours du président chinois Xi Jinping et s’étaient levés durant l’hymne chinois. Le gouvernement a amendé aujourd’hui les réglementations relatives en vue de renforcer des contrôles relatifs au déplacement en Chine des membres du gouvernement et militaires retraités.

 

Désormais, les personnes d’un rang égal ou supérieur à celui de vice-ministre ou de général de second rang ou des chefs des organismes de renseignements qui n’ont pas quitté leur fonction depuis plus de 15 ans sont interdites de participer à toute cérémonie ou activité organisée par les organismes militaires, politiques ou administratifs en Chine.

 

La présidente de la commission ministérielle des affaires continentales, Chang Hsiao-yueh (張小月 Katharine Chang), a détaillé ce renforcement : « Nos nouvelles réglementations exigent aux personnalités importantes se rendant en Chine continentale de ne participer à aucune activité d’ordre politique. Cette mesure touchera moins d’un millier de personnes. Par ailleurs, elles sont autorisées à se rendre sur le continent chinois à titre touristique ou pour des activités culturelles. A cet égard, aucune restriction n’est imposée. »

 

Parmi les autres mesures, l’interdiction de tout déplacement les trois premières années suivant le départ à la retraite des anciens responsables de haut rang est maintenue à trois années minimum incompressibles avec la possibilité de la prolonger au cas par cas.