Les Etats-Unis sont une 1e étape du secours international au Taiwanais Lee Ming-che

14

La semaine dernière, Lee Ching-yu (李凈瑜), l’épouse de Lee Ming-che (李明哲), a prononcé un discours à la Chambre des représentants des Etats-Unis dans le but de sauver son époux détenu en Chine depuis le 19 mars dernier. De retour à Taiwan, elle a tenu une conférence de presse au Parlement ce mardi visant à présenter sa mission menée aux Etats-Unis.

 

Lee Ching-yu a indiqué que le groupe de secours international de Lee Ming-che a agi conformément aux clauses sur les droits de l’Homme prévues dans le cadre du Taiwan Relations Act adopté en 1979 par le Parlement américain. Elle invite ainsi la branche législative américaine à assumer ses obligations et sa responsabilité envers Taiwan conformément à ces clauses.

 

Aujourd’hui, devant les députés taiwanais, Lee Ching-yu a souligné la nécessité de l’aide internationale dans le dossier de son époux : « J’ai suivi des études sur l’histoire de la terreur blanche. A travers ces études, j’ai appris que c’est grâce à l’assistance internationale que Taiwan est sorti de son régime autoritaire. Par conséquent, la sollicitation de l’aide internationale s’impose comme mon orientation d’avenir et les Etats-Unis n’en constituent que la première étape. »

 

Lee Ming-che, ancien membre du DPP qui s’intéresse à la question des droits de l’Homme en Chine depuis des années, est détenu par Pékin depuis le 19 mars. A présent, la Chine n’a communiqué aucune information concernant sa détention.