Une erreur technique qui a failli coûter très cher au Musée national du Palais

20

Le Musée national du Palais à Taipei organise à présent une exposition sur les miroirs en bronze de l’histoire chinoise. Les visiteurs y ont découvert par hasard, une vitrine entrouverte. Cette vitrine expose trois miroirs en bronze de la période des Royaumes combattants datant du Ve siècle av. J.-C. en 221 av. J.-C. Lin Jeng-yi (林正儀), directeur du musée national du Palais, a expliqué que la salle de contrôle de sécurité a vu l’alarme se déclencher lorsque la vitrine s’est ouverte. Après vérification, il s’agirait plutôt d’une erreur technique liée à la serrure mécanique. D’après les vidéos de surveillance, il n’y a pas eu de tentative d’ouverture forcée comme l’a souligné Lin Jeng-yi : « Nous sommes nous-même surpris. Nous cherchons à savoir si cette erreur est liée à la vitrine qui a déjà plus de 10 ans. J’ai aussi consulté les spécialistes des expositions qui m’ont demandé dès le départ l’âge de cette vitrine. Après premières vérifications, il n’y a pas eu d’erreur humaine, l’ensemble de la procédure s’est avérée normal. » Le directeur du Musée national du Palais a précisé que cette serrure a été ouverte la dernière fois il y a deux mois. De toute évidence, il s’agit d’une erreur technique. Le Musée prévoit de remplacer l’ensemble de cette série de vitrines.