Taïwan arrive en tête des pays d’Asie pour la liberté de la presse selon RSF

52

La liberté de la presse à Taïwan s’est améliorée selon le classement mondial de la liberté de la presse 2017 de Reporters sans frontières, où l’île s’est hissée six rangs plus haut à la 45ème place par rapport à 2016. Il s’agit de la meilleure performance dans tout pays asiatique selon ce classement publié annuellement. A noter que la Corée du Sud se trouve elle en 63ème position, soit une amélioration de 7 places par rapport à l’année dernière, tandis que le Japon est resté en 72ème position suivi de Hong Kong qui a chuté de 4 places.

 

La Norvège arrive en tête dans ce classement qui totalise 180 pays, suivi par la Suède et la Finlande. Les autres pays du top 10 sont le Danemark, les Pays-Bas, le Costa Rica, la Suisse, la Jamaïque, la Belgique et l’Islande. Le top 5 des pays les moins libres en terme de liberté de la presse sont par ordre décroissant la Chine, la Syrie, le Turkménistan, l’Erythrée et la Corée du Nord. Bien que l’Europe jouisse du plus grand degré de liberté de la presse dans le monde, le score globale de la région a diminué au cours de la dernière année selon le rapport de Reporters sans frontières.

 

Publié depuis 2002, le classement de RSF se base sur une évaluation qui mesure le pluralisme, l’indépendance des médias, la qualité du cadre juridique et la sécurité des journalistes dans 180 pays. Bien que le rapport ne se soit pas concentré sur Taïwan, RSF a annoncé plus tôt ce mois-ci l’ouverture de son premier bureau asiatique à Taipei. Selon le secrétaire général de l’ONG Christophe Deloire, Taïwan a été choisie non seulement en raison de sa situation géographique centrale, mais aussi en raison de son meilleur rang parmi les pays asiatiques en matière de liberté de la presse.