Les spécialistes internationaux des droits de l’Homme exhortent Taiwan d’abolir la peine de mort

15

Les spécialistes internationaux des droits de l’Homme exhortent Taiwan d’abolir la peine de mort. Ils ont formulé ce vendredi 78 recommandations finales à la sortie de la réunion internationale pour l’examen du deuxième rapport national de Taiwan sur les droits de l’Homme. Cette réunion, qui s’est déroulée du 16 au 18 janvier, servait de cadre d’évaluation de l’application de deux pactes internationaux, à savoir le Pacte international sur les droits civils et politiques et le Pacte international sur les droits économiques, sociaux et culturels, que Taiwan a intégrés dans sa législation nationale en 2009.

 

Concernant les droits civils et politiques, les spécialistes ont salué Taiwan pour l’abolition de tout type de châtiment corporel. Par contre, ils ont déploré les efforts insuffisants visant à abolir la peine capitale. Le comité juge regrettable que le gouvernement taiwanais maintienne la peine de mort au nom du respect de l’opinion publique. Manfred Nowak, un avocat autrichien consacré aux droits de l’Homme, a précisé : « Un élément primordial concernant le Pacte international sur les droits civils et politiques est l’abolition de la peine de mort. Si Taiwan entend appliquer concrètement les normes internationales des droits de l’Homme, cette abolition relève d’un pas extrêmement important. » Quant aux conditions de détention, les spécialistes recommandent la réduction du nombre d’incarcérés ou l’assouplissement des politiques sévères sur la question de la drogue. Par ailleurs, le comité d’examen a salué la politique taiwanaise de légaliser le mariage homosexuel.