Le gouvernement met fin à une rumeur volontairement alarmiste

15

Hier soir, de fausses informations ont circulé en masse sur l’application de messagerie instantanée LINE, indiquant que le gouvernement avait placé des mitrailleuses devant le Palais présidentiel en amont de la réforme sur les retraites et n’excluait pas de tirer sur les manifestants. Ces informations mensongères étaient accompagnées de photos montrant le porte-parole du gouvernement Huang Chung-yen [黃重諺] alors qu’il réagissait suite à l’augmentation du nombre de fusils confiés aux gendarmes du Palais présidentiel pour la lutte anti-terroriste.

 

Aujourd’hui, ce dernier a expliqué que ce genre de rumeur pouvait potentiellement causer des conflits ainsi que des mouvements de haine et constituait un crime de trouble à l’ordre public : « En réalité, la police nationale et la police criminelle travaillent déjà à la lutte contre les rumeurs comme celle observée hier soir. Une enquête a été lancée et le maximum sera fait pour trouver les auteurs de ces informations mensongères. Les personnes ayant tenté de causer le désordre public avec ces rumeurs et photos devront être tenues responsables de leurs actes. »

 

Le porte-parole a souligné que de nombreux pays subissent de plus en plus ce type d’attaques, causant souvent de sérieux problèmes aux gouvernements dans la mesure où ces derniers ne sont pas en mesure de réagir suffisamment rapidement.