Le porte-avions chinois Liaoning (16) a frolé les eaux de Taiwan

36
Le porte-avions chinois Liaoning (image d'archive CNA)

Le ministère de la défense a confirmé que le porte-avions Liaoning (16) de la marine chinoise était entré dans la zone aérienne d’identification de Taiwan à 7 heures ce matin depuis le sud-ouest de l’île, se dirigeant vers le nord. En réponse, le gouvernement taiwanais aurait déployé des chasseurs F-16 et IDF ainsi que des avions de surveillance P-3C, des informations qui n’ont ni été infirmées ni confirmées par le ministère.

 

Le porte-parole du bureau présidentiel a expliqué que la présidente s’était entretenue ce matin par téléphone avec le vice-Secrétaire général Chen Chun-lin [陳俊麟] du Conseil de la sécurité nationale et le ministre de la défense Feng Shih-kuan [馮世寬] qui lui ont présenté un bref rapport de la situation. Celle-ci a demandé au Conseil de la sécurité nationale et au ministère de la défense de suivre rigoureusement l’évolution de la situation et de communiquer afin de rassurer la population.

 

Au sein du Parlement, plusieurs députés ont interprété cet incident comme un avertissement de la Chine. A ce propos, la présidente de la commission ministérielle des affaires continentales Katharine Chang [張小月] a déclaré que toute menace n’aidait en rien les relations interdétroit : « Tout d’abord, je tiens à souligner que le gouvernement a l’entière capacité de défendre le pays et qu’il n’y a pas besoin de paniquer. Ensuite, nous considérons que toute menace, quelle qu’elle soit, n’a aucun effet positif sur les relations interdétroit. Les deux rives du détroit devraient avant tout faire preuve de bonne volonté et veiller à contribuer mutuellement au maintien de la paix et de la stabilité dans la région. »