La présidence réagit à la rupture diplomatique entre Taiwan-ROC et Sao Tomé-et-Principe

10

Cette rupture a été confirmée ce matin à 9h00, heure locale, par la diplomatie taiwanaise peu après la divulgation de l’information par Pékin. Taiwan perd ainsi son allié africain situé dans le golfe de Guinée qui a changé de Chef de l’Etat en septembre dernier.

 

La présidente Tsai ing-wen (蔡英文) a convoqué cet après-midi une réunion spéciale afin de répondre à la rupture diplomatique provoquée par Sao Tomé-et-Principe. Se sont donc rassemblés, en plus de la présidence, des responsables du Conseil de la Sécurité Nationale, du gouvernement, de la banque centrale, du ministère des Affaires étrangères, du ministère des Finances, de la commission ministérielle des Affaires continentales et de la commission de supervision financière du ministère de l’Economie.

 

Le Palais présidentiel a fait après cette réunion exceptionnelle une déclaration officielle. La présidence y exprime sa tristesse de voir les liens diplomatiques ainsi rompus. Bien que Taiwan ait la volonté de soutenir ses alliés de différentes façons, le pays ne tient pas à entrer dans une logique de diplomatie du portefeuille pour conserver ses alliés.

 

Le communiqué officiel de la présidence souligne également le regret de Taiwan de voir Pékin se servir ainsi des problèmes financiers de Sao Tomé-et-Principe, déplorant une action peu constructive en termes d’échanges interdétroit sur le long terme. Enfin la présidence appelle à une coopération entre les partis pour faire face à ce revers diplomatique et réaffirme son engagement à assurer le bien-être de Taiwan et de son peuple.