Le kuomintang licencie des centaines d’employés en raison de sa fragilité financière

5

Le parti d’opposition Kuomintang prévoit de licencier plus de 400 employés en raison de sa situation financière fragile selon un responsable du parti. Le parti a soumis un plan de licenciement au bureau du travail de la ville de Taipei qui indique que les indemnités et pensions versées au licenciés coûteront près de 1,5 milliard de NTD (environ 44 millions d’euros). En raison du coût de cette mise au placard, le parti demandera au comité gouvernemental responsable des fonds gelés du Kuomintang de débloquer une partie de ces fonds a indiqué Chiu Da-chan [邱大展], directeur du comité d’administration et de gestion du Kuomintang.

 

Dans une conférence de presse d’aujourd’hui, ce dernier a expliqué que 738 employés allaient être licenciés avant d’en réembaucher 310 pour des postes au quartier général et dans les antennes du parti. Il a précisé que des discussions auront lieu avec les représentants syndicaux sur le plan de licenciement. A noter que le Kuomintang est confronté à des difficultés financières depuis que ses principaux comptes bancaires ont été gelés et qu’il lui a été interdit de négocier des biens immobiliers. Rappelons que le gouvernement central a constitué un comité spécial pour enquêter sur les biens acquis illégalement par le parti Kuomintang et leurs organisations affiliées.