Le gouvernement est déterminé à rendre le marché taiwanais plus accessible

13

Le gouvernement a tenu aujourd’hui une conférence de presse internationale pour présenter sa politique visant à faire de Taiwan la Silicon Valley de l’Asie. Le vice-président de la commission ministérielle pour le développement national Kung Ming-hsin (龔明鑫) a présenté les atouts de Taiwan en la matière. En ce qui concerne le développement de l’internet des objets, il a affirmé que l’île dispose de beaucoup d’ingénieurs très compétents et que le pays protège de manière efficace les droits de propriétés intellectuelles, en ajoutant que les inventions des Taiwanais sont très variées. Le vice-président de la commission a évoqué par ailleurs quelques grandes entreprises internationales ayant l’intention de créer une antenne à Taiwan, comme Cisco et Microsoft.

 

Dernièrement, la compagnie de transport Uber, qui est toujours interdite à Taiwan, a critiqué le gouvernement taiwanais pour sa politique contradictoire. Elle a adressé une lettre ouverte à la présidente Tsai Ing-wen (蔡英文) en lui demandant pourquoi Uber n’est pas admis dans le pays alors que le gouvernement se veut plus ouvert aux entreprises étrangères créatives. Le gouvernement s’est justifié durant la conférence de presse d’aujourd’hui. « C’est un cas isolé. Comme vous pouvez le constater, nous avons assoupli nos mesures pour accueillir les groupes créatifs internationaux. Tel est notre objectif. Les cas isolés sont étudiés par les institutions compétentes. Par exemple, pour le dossier de Airbnb, les discussions bilatérales se poursuivent et elles progressent d’une manière favorable. Je suis convaincu que l’on trouvera une solution gagnant-gagnant, » a expliqué Kung Ming-hsin.