Le Parti Kuomintang procède à un licenciement de 60% de ses effectifs

21

Le KMT qui a cédé le pouvoir en mai dernier a annoncé un licenciement de 433 employés, ce qui représente 58% des effectifs initiaux. A l’avenir, cette « vieille boutique centenaire », de son surnom à Taiwan, fonctionnera avec 310 employés. Ce licenciement exige un fonds de pension et de licenciement de l’ordre de 1 500 000 000 à 1800 000 000 de dollars taiwanais, soit de 42 millions à 51 millions d’euros. Une somme que le parti a dû mal à assumer sur le fait qu’une large partie de son patrimoine est bloquée par le comité pour la gestion du patrimoine acquis de manière inappropriée.

Chiu Da-chan (邱大展), directeur du comité d’administration du KMT, a ainsi expliqué que le parti s’adressera au comité pour la gestion du patrimoine acquis de manière inappropriée pour qu’il accorde au KMT le droit d’utiliser une partie de son patrimoine en vue d’assurer sa restructuration. Le Parti qui traverse sa période la plus difficile à présent prévoit de procéder également à une diminution des salaires surtout ceux de ses cadres supérieurs.